A propos

Associations des Paysannes Vaudoises

Véritables ambassadrices du monde agricole, paysannes et femmes rurales s’engagent sur tous les fronts : promotion des produits agricoles, en passant par la défense du statut de la paysanne et l’enseignement professionnel, sans oublier les traditionnels cours de cuisine et conférences. Une grande partie des membres a des liens directs avec l’agriculture.

Cependant dès ses débuts, les non-paysannes ont été admises dans les rangs de l’APV, apportant ainsi enrichissement et élargissement des activités. Tout en modernisant leurs outils de travail comme leurs conditions de vie, les membres de l’APV sont restées gardiennes du savoir-faire et du savoir-être de nos régions.

C’est une des raisons pour lesquelles l’APV participe à de nombreuses manifestations où ce savoir-faire est tout autant apprécié que les pâtisseries…l’APV regroupe aujourd’hui près de 6600 membres, réparties en 78 groupes. Fondée il y a plus de 80 ans, l’association des paysannes vaudoises est toujours en adéquation avec les buts qu’elle s’était donnés.

  • favoriser le rapprochement et la compréhension entre les milieux citadins et ruraux
  • promouvoir les produits du terroir
  • défendre les intérêts agricoles

Le groupe de l’APV de Corcelles-près-Payerne voit le jour en 1965, il compte à ce jour 103 membres.

Très actives les membres suivent selon leurs intérêts, des cours de cuisine et s’exercent dans des activités artistiques : dessin, peinture, couture, bijoux, décorations pour l’intérieur ou l’extérieur… ; mais aussi dans des activités sportives : ski, raquettes, marche en montagne, bowling.

Coté divertissement, films, conférences ainsi que 2 courses sont organisées chaque année. Nous sommes également présentes lors de l’organisation de certaines manifestations : brisolée, vente des gâteaux du Vully à l’EMS, journées du Patrimoine, comptoir broyard, journée du lait, etc…
Toutes les dames du village quels que soit leur profession et leur âge, sont les bienvenues dans notre association. Notre but principal est de favoriser le dialogue et le rapprochement entre les paysannes et les non-paysannes.